Externaliser la paie

Depuis le 1er janvier 2018, le bulletin de paie simplifié est la norme dans toutes les entreprises françaises. Son objectif ? Rendre plus compréhensibles les différentes informations figurant sur ce document officiel. Votre gestionnaire de paie Opaylink vous dit tout à ce sujet !

3 nouveautés du bulletin de paie clarifié

  • Les cotisations et contributions sont regroupées par type de risque ;
  • Les contributions patronales sont désormais rassemblées en une ligne ;
  • De nouveaux intitulés plus clairs font leur apparition.

Une fiche de salaire plus succincte ?

Entré en vigueur le 1er janvier 2018 dans toutes les entreprises, le bulletin de paie clarifié voit le nombre de lignes divisé par deux, un premier changement considérable. A cela s’ajoute la simplification des libellés qui, jusqu’à cette date, pouvaient être incompréhensibles.

Afin de simplifier la lecture de ce document tant attendu par les salariés, les postes de dépense ont été regroupés par risque encouru pour l’employeur et pour le salarié. En réalité, il existe deux nouvelles catégories bien distinctes :

  • régime de base (maladie, vieillesse, famille, accident du travail, assurance chômage…)
  • régimes complémentaires (régime agricole, régime social des indépendants, divers régimes spéciaux).

Mentions obligatoires sur un bulletin de paie simplifié

Depuis toujours, une fiche de salaire doit obligatoirement faire figurer un nombre important d’informations relatives au salarié et à son employeur. Voici une liste non-exhaustive des éléments indispensables :

  • l’identité de l’employeur (nom et adresse) ;
  • le nombre d’heure de travail et la période (avec une distinction entre heures au taux normal et heures supplémentaires, ainsi que les taux concernés, avec la mention de la nature et du volume du forfait pour les salariés au forfait) ;
  • l’identité du salarié (nom, emploi et position) ;
  • le nom de la convention collective applicable (ou la référence au code du travail concernant la durée des congés payés et des délais de préavis en cas de cessation de l’activité) ;
  • la rémunération brute du salarié ;
  • les dates de congés et le montant de l’indemnité de congés payés (s’ils interviennent sur la période concernée) ;
  • la date de paiement ;
  • la rémunération nette perçue par le salarié ;
  • le montant de la prise en charge des frais de transport public ou des frais de transports personnels ;
  • le montant des exonérations de cotisations et contributions sociales ;
  • la nature et le volume du forfait auquel se rapporte le salaire des salariés au forfait (forfait hebdomadaire ou mensuel en heures, ou forfait annuel en heures ou en jours) ;
  • le montant des exonérations de cotisations et contributions sociales ;
  • la mention signifiant au salarié qu’il doit conserver le document sans limitation de durée ;
  • le taux de prélèvement relatif au prélèvement à la source ainsi montant net avant et après impôt.

A savoir : En cas de bulletin non conforme, l’entreprise encoure une amende de 450 euros par fiche de paie incorrecte.

Téléchargez le logiciel Silae

Le bulletin de paie numérique est-il la nouvelle norme en France ?

Le tout digital, voilà à quoi nous devons nous attendre pour les prochaines décennies. Et cela fait déjà plusieurs années que de nombreux documents ne sont plus édités au format papier. Cela concerne également de plus en plus de démarches administratives qui s’effectuent en ligne uniquement. Ces changements sont importants et demandent un temps d’adaptation.

En ce qui concerne le bulletin de paie numérique, il est déjà démocratisé dans les entreprises du tertiaire qui ont vite pris le pas du digital. En revanche, dans les secteurs du BTP et de l’Industrie, encore certaines sociétés continuent de distribuer les fiches de paie à leurs salariés en main propre, chaque mois.

A ce jour, les employeurs n’ont pas l’obligation d’opter pour le bulletin de salaire dématérialisé. En revanche, il est devenu courant et est particulièrement apprécié des salariés qui peuvent désormais consulter leur salaire à tout moment, via une simple connexion internet.

La sous-traitance et ses avantages pour les dirigeants d’entreprise

Comme de nombreuses démarches RH, la gestion de paie ne peut se faire sans un logiciel fiable, sécurisé et reconnu. C’est de cette façon que vous simplifiez le travail de vos collaborateurs et que vous assurez la fiabilité des documents édités. En revanche, cet outil est onéreux. Vous devez payer une licence mensuelle ou annuelle qui représente plusieurs milliers d’euros. Cela représente un coût important qui n’est pas rentable pour une TPE ou PME. Le meilleur moyen de gérer votre paie tout en réalisant des économies est de sous-traiter à des professionnels externes. Bien qu’ils facturent les prestations réalisées, n’hésitez pas à faire un calcul et vous vous rendrez vite compte que la sous-traitance de la gestion de paie est une alternative intéressante.

Sous-traitez votre gestion de paie avec Opaylink !

Pour optimiser la gestion de vos bulletins de paie, nous vous recommandons de la déléguer à des gestionnaires professionnels. L’équipe Opaylink est constituée de véritables experts de la paie. Ils maîtrisent parfaitement le logiciel Silae, leader sur le marché en France. Souvent, il est préférable de faire confiance à des prestataires externes pour concentrer les dépenses et investissements sur des postes à forte valeur ajoutée comme des commerciaux ou des managers par exemple.

Vous êtes prêt à passer au bulletin de paie digital mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Il vous suffit de nous contacter par téléphone ou via le formulaire en ligne pour échanger avec un gestionnaire de paie.

Les avantages du bulletin de paie en ligne

Nombreux sont les salariés à avoir reçu leurs bulletins de paie par courrier. Il faut dire qu’avant 2018, c’était la norme dans toutes les entreprises. Cela représentait un coût très important pour les sociétés. Vous imaginez, 12 bulletins par an par salarié ? Entre l’impression et l’affranchissement, cela représentait une somme conséquente.

Depuis la mise en place du bulletin de paie en ligne, de véritables économies ont été faites, pour le plus grand bonheur des dirigeants d’entreprises. Mais c’est également un changement important pour les salariés qui ont découvert progressivement les avantages de ce nouveau format de fiche de salaire.

Des bulletins de paie dématérialisés stockés en toute sécurité

Lorsqu’un gestionnaire de paie édite la fiche de paie d’un salarié via le logiciel Silae, cette dernière est automatiquement mise à disposition du collaborateur sur un espace personnel et sécurisé en ligne. À tout moment il peut le consulter, le télécharger et l’imprimer. Et contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, ce bulletin de paie dématérialisé a la même valeur que celui remis en version papier.

Le principal avantage de ce document digital est qu’il est accessible depuis un ordinateur ou un téléphone portable. Il suffit d’une connexion internet et le tour est joué ! Finis donc les classeurs qui prennent toute la place dans votre placard d’archives.

Call Now Button Retour haut de page