Vous avez une augmentation de votre activité ou des salariés à remplacer pour la période estivale ? Vous avez prévu d’embaucher des jeunes mineurs ou étudiants ? Attention, le droit du travail ne prend pas de vacances ! Les mêmes règles doivent s’appliquer pour les emplois saisonniers ! Petit rappel sur les règles à respecter pour un job d’été.

La DPAE est obligatoire même pour un job d’été

La déclaration préalable à l’embauche, dont l’acronyme DPAE est régulièrement utilisé, permet aux employeurs de déclarer l’arrivée d’un nouveau salarié auprès de l’Urssaf. Toutes les formalités liées à l’embauche sont désormais effectuées via un formulaire en ligne, accessible sur le site de l’URSSAF. Elle s’avère obligatoire quel que soit le type de contrat de travail que vous signez avec votre futur salarié (CDD, CDI, extra, job saisonnier…). En tant qu’employeur, vous disposez d’un délai de 8 jours avant la date d’embauche prévue pour effectuer votre DPAE. Sans ce document officiel, vous ne pouvez pas faire travailler une personne en toute légalité et aucune fiche de paie ne peut lui être délivrée.

Un contrat de travail spécifique pour embaucher des jeunes

L’embauche d’un jeune pour un job saisonnier est régie par la loi française. Tout d’abord, le contrat de travail que vous concluez doit obligatoirement être à durée déterminée. Vous devez préciser le motif du recrutement (augmentation d’activité ou remplacement d’un salarié absent par exemple) et la durée de la mission confiée. Attention, si vous décidez d’embaucher un jeune mineur pour un job d’été, sachez que la loi est encore plus stricte. Il ne pourra pas travailler plus de 08 heures par jour ou 35 heures par semaine. Pour tout savoir sur les spécificités du contrat saisonnier, rapprochez-vous de votre responsable des ressources humaines ou de votre comptable.

Votre salarié saisonnier a les mêmes droits que vos employés en CDD et CDI

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les salariés que vous embauchez pour un job d’été doivent disposer des mêmes droits et devoirs que vos collaborateurs en CDD et CDI. C’est d’ailleurs la même chose pour les intérimaires qui réalisent une mission au sein de votre entreprise. Tout salarié doit respecter le code du Travail et ses règles spécifiques liées à votre secteur d’activité et à votre convention collective.

La paie de vos jeunes saisonniers avec Silae

Concernant la rémunération de vos saisonniers majeurs, sachez que vous avez l’obligation de les payer au minimum au SMIC. Tous les salaires sont soumis aux cotisations patronales et salariales, y compris pour les contrats de jobs d’été.

Enfin, pour générer les bulletins de paie de vos saisonniers, vous devez utiliser le même outil que vos salariés embauchés en CDD, CDI ou contrat d’extra. Grâce à votre gestionnaire de paie Opaylink, vous bénéficiez de SILAE, leader sur le marché des logiciels de paie. Si vous le souhaitez, nous prenons en charge l’édition, l’impression et l’envoi des bulletins de salaire de tous vos employés, y compris de vos salariés en job d’été.

Contactez-nous sans plus attendre pour connaître le coût de nos prestations de gestion de paie sur-mesure. Que vous soyez dirigeant d’une TPE ou PME, gestionnaire au sein d’une ETI ou d’une Grande Entreprise, ou encore expert comptable dans un cabinet, nous pouvons vous accompagner dans la gestion de vos paies et la gestion sociale.

Retour haut de page